Erreur
  • XML Parsing Error at 1:95. Error 9: Invalid character

Pisa da studiare - Ulisse

Dans chaque coin de Volterra révèle son attitude envers la noblesse ancestrale.
Volterra dans toute sa splendeur ....

La compacte et son charme en tant que patrimoine mystère médiéval étrusque.
Volterra, ancienne dans ses moindres détails et entouré par des murs siècle, il est presque suspendue entre le Val di Cecina et Vallées Era, à dominer les collines métallifères d'une grande distance, il existe un lien entre Pise et le territoire de Sienne, mais en même temps, perché dans une solitude totale.
Un endroit que le plus surprenant quand on pense au passé de la ville, à son premier rôle dans la civilisation étrusque, comme au Moyen Age. Sur les collines environnantes, faite principalement de sable et d'argile, des ravins d'érosion et a conçu "biancane« dômes de sulfate de sodium blanc, qui est déposé à séparer la crème: un paysage fascinant, mais troublée, que seulement plus tard, se dissout dans les collines cultivées grains ou cède la place à des terres boisées.
Déjà près des murs de l'abîme s'ouvre Falaises d'ocre qui, une fois avalé les cimetières et les banlieues; vu de l'ouest de la ville semble se reposer dans un équilibre miraculeux sur la colline au lieu de l'enracinement, et au fond de ceci est aussi un mystère, presque autant que pages de l'inconnu la saison étrusque à nous.

La glorieuse Velathri, qui était l'un des douze lucumonies commerciaux et étend son influence sur une grande partie de la mer supérieure Tyrrhénienne, comme il y avait encore partout dans la ville compacte médiévale survit dans l'acropole de Piano di Castello, ainsi que les restes des murs de la IV siècle, qui a été initialement développé pour sept miles, en joignant une véritable métropole, les trois têtes de pierre qui ornent la porte de la tour et l'Arc de pyramide tronquée Porta Diana.

Et surtout dans l'étrusque Guarnacci Museum, où les résultats de Velathri sont aussi celles de la préhistoire et romaine, dans une exposition d'une quarantaine de chambres. Voici rencontré, entre autres, la collection existante riche d'urnes étrusques, avec environ six cents pièces de tuf, albâtre et d'argile (la «pierre de lumière" qui est encore la matière première de l'artisanat la plus florissante): un défilé dans leurs enquêtes défilé de visages mystère fascinant, des dieux et des héros.
Parmi les pièces exposées sont des milliers de chefs-d'?uvre tels que la stèle de Avile Tite, chef Lorenzini, l'urne de l'époux ou de la statuette de bronze votive que d'Annunzio surnommé "l'Ombre du soir»: la figure d'un adolescent, presque un enfant, amenuisant, stylisé avec une modernité surprenante.

Une sculpture qui pourrait appartenir à plusieurs reprises, et pas étonnamment parmi les symboles les plus aimés de Volterra. Si le Musée Guarnacci est la mémoire historique de la «vieille ville», la vie artistique depuis le Moyen Age est racontée dans la Pinacoteca Civica di Palazzo Solaini Minucci, entre peintures de Ghirlandaio, Luca Signorelli Daniele da Volterra et il ya aussi une magnifique Déposition Rosso Fiorentino, qui est récemment retourné à la vue après restauration.

Un autre travail de Rosso (La Roue de Villamagna) est le palais épiscopal, dans le musée diocésain d'art sacré, qui alterne avec les créations de précieux reliquaires Tino Camaino, Mino da Fiesole et Giambologna. Comme dans les musées, même dans les rues de la ville et les places se traduit par des images indélébiles: les murs, ponctué par neuf portes semblent s'ouvrir sur le temps que sur un espace physique, la poussée verticale de la maison-tour et le portail de San Buonparenti Michel Archange, la forme de la Fortezza massifs, les merveilleuses fresques de l'église gothique de Saint-François ou encore les ruines du théâtre romain, sur la colline de Vallebona. Au sommet de chaque chemin réel ou idéal est la Piazza dei Priori, où la pierre grise "banc" donne forme à l'un des scénarios les plus cohérents créé par la civilisation communale en Italie. Et bien sûr le magnifique Palazzo dei Priori est la présence dominante ici avec le Palais Prétorien tour appelée "le cochon" en raison de la petite pierre sanglier qui décore le prospectus. Ces bâtiments nobles sont le contrepoint laïc le Baptistère et le Duomo, les joyaux du roman pisan qui s'affrontent sur la Piazza San Giovanni, franchir le seuil signifie voir une police par Andrea Sansovino et une Déposition en bois qui est parmi les plus belles sculptures du XIIIe siècle Toscane. Les deux places sont le centre monumental de la gravité de Volterra, les lieux que les plus ataviques révéler son attitude face à la noblesse, mais partout dans la solidité de la pierre est marié à allure subtil de mystère, comme si le temps et l'espace qu'ils avaient uni leurs forces pour créer des un jeu de boîtes chinoises: dans les ruelles de la vieille ville que dans les somptueuses salles du palais Incontri-Viti, où Visconti a tourné quelques scènes de son stars de cinéma de l'Vague. Chimie de cette ville unique et son âme antique, qui va au-delà du béton ainsi que des filtres de lumière à travers l'albâtre. Eleanor Tiliacos,